PLF 2018 – Auditions sur le budget des armées

La discussion du projet de lois de finances (ou budget) pour 2018 occupe une grande partie de l’activité parlementaire jusqu’à la fin de l’année 2017. C’est un moment important car les lois de finances déterminent, pour un exercice [en France, une année civile], la nature, le montant et l’affectation des ressources et des charges de l’État, ainsi que l’équilibre budgétaire et financier qui en résulte.

Pour nourrir les débats et juger de l’adéquation des propositions budgétaires des différents ministères avec les besoins et les demandes du pays , les différentes commissions de l’Assemblée reçoivent pendant toute cette période les principaux acteurs.

Ainsi la semaine passée, nous avons en commission de la Défense nationale et des forces armées,  entendu tout d’abord le point de vue ministériel et administratif:  Mme Florence Parly, ministre des Armées et Mme Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées nous ont expliqué en quoi le budget 2018 de l’armée était un budget de remontée en puissance, au vue de  l’augmentation très nette et historique des ressources allouées à la défense avec +1,8 Mds€ en 2018.

Cette hausse s’inscrit dans la durée puisqu’au total sur le quinquennat, les moyens des armées augmenteront de 30 Mds€ par rapport aux deux quinquennats précédents : 190 Mds€ sur 2018-2022 contre 160 Mds€ sur 2008-2012 et 160 Mds€ sur 2013-2017.

M. Jean-Paul Bodin, secrétaire général pour l’administration a, quant à lui,  donné quelques détails sur la répartition envisagée de ces moyens financiers supplémentaires.

Ont ensuite été auditionnés ceux qui sont directement concernés par ce budget à savoir les forces armées elles-mêmes, avec d’une part le général François Lecointre, chef d’état-major des armées et, d’autre part, les représentants d’associations professionnelles nationales de militaires.

A noter que les civils œuvrant pour la défense sont également prises en compte puisqu’ont été reçus les représentants de syndicats des personnels civils de la défense.

Ces auditions sont l’occasion pour les parlementaires d’approfondir les points saillants des textes budgétaires.

Pour ma part, j’ai souhaité avoir des précisions sur la manière dont ce budget permettait de traiter la question de l‘amélioration des conditions de vie des militaires, notamment les mesures envisagées pour un meilleur accompagnement des familles. Je suis également revenue sur la réforme en cours du service de santé des armées ainsi que sur les enjeux environnementaux, sujet loin d’être anecdotique pour nos forces armées.

Cette semaine, les auditions se poursuivent : c’est au tour de Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre, de l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la marine et de Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, de venir nous exposer leurs points de vue.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Retrouvez la vidéo de la commission que j’ai présidée (auditions des associations professionnelles nationales de militaires et des représentants de syndicats des personnels civils de la défense)

Le détail du PLF 2018 du ministère des Armées