Entretien avec le collectif ARBRES

Le 8 février dernier, nous avons appris avec stupeur l’abattage des arbres de la place Saint-Charles, et du square de la Bouquerie dans le centre ville de Nîmes.

Ces abattages avaient été décidés de manière unilatérale par la Mairie, sans information des habitants ni des associations mobilisées contre ce projet.

J’avais déploré l’absence de concertation autour de cet abattage sauvage, qui soulève de vives interrogations quant à la qualité de notre démocratie locale.

Je considère que l’aménagement de notre centre-ville doit prendre en compte la question environnementale pour éviter des espaces trop minéraux qui nuisent à son attractivité.

J’ai donc reçu à ma permanence parlementaire les représentants du collectif A.R.B.R.E.S. pour faire le point sur cette situation, et surtout, pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise.