Loi renforçant le délit d’entrave à l’VG : ma réaction

Je me félicite de l’adoption définitive par le Parlement, en ce jour, de la proposition de loi instaurant un délit d’entrave à l’IVG.

Il est toutefois regrettable que plus de quarante après la loi portée par Simone VEIL, le législateur soit contraint d’intervenir pour réaffirmer ce droit fondamental des femmes et pour en renforcer l’accès.

Il est encore plus regrettable que l’adoption d’un tel texte n’ait pas pu faire l’objet d’un consensus politique, et qu’elle se soit heurtée à l’opposition d’une partie conservatrice de la droite et à celle de l’extrême droite, vraisemblablement plus enclines à porter les intérêts de certains groupes de pression conservateurs, qu’à monter au créneau pour la préservation des Droits des Femmes.

Cette loi proposée par le groupe socialiste, écologiste et républicain à l’Assemblée nationale, permettra aux femmes victimes de désinformation en matière d’avortement de demander réparation en justice.

Face à tous types de menace de retour en arrière, il est fondamental que le législateur donne aux femmes les moyens de défendre leurs droits.