COMMUNIQUE DE PRESSE – VOTE SUR LA PROROGATION DE L’ÉTAT D’URGENCE À L’ASSEMBLEE NATIONALE

 

Capture d’écran 2016-07-21 à 09.44.56

Je me félicite que l’état d’urgence soit prorogé pour six mois, pour la quatrième fois depuis l’attentat de Paris du 13 novembre 2015.

Tout doit être mis en œuvre pour protéger les Français, il en est de notre responsabilité.

Mais nous devons aussi veiller à le faire en respect de notre état de droit, de nos valeurs républicaines et démocratiques.

C’est à l’aune de ces principes que nous avons travaillé en dépit des nombreuses postures politiciennes de l’opposition qui nuisent à la clarté des débats.

Les populismes rodent, sont prêts à tout pour manipuler l’opinion publique et attiser des divisions qui nous fragilisent et confortent les objectifs des terroristes de Daech.  

Nous nous devons de prendre le recul nécessaire pour éviter toute démagogie dangereuse et malveillante.

À ce titre, il nous appartient de faciliter le travail de perquisition et d’investigation, pour plus d’efficacité, de nos services, mais toujours dans le respect du droit

Jamais la menace n’a été aussi lourde mais il est de notre devoir de veiller à garder notre sang froid, une rigueur juridique et morale.

Aucun amalgame facile et démagogique ne doit être toléré, il en va de notre cohésion sociale, de notre sécurité intérieure et extérieure et du devenir de notre démocratie.

Je resterai vigilante et attentive à la situation gardoise qui a besoin d’unité et de mobilisation pour soutenir nos forces de sécurité, de police, de gendarme et militaire, extrêmement mobilisées en cette période estivale.

Je me félicite d’ailleurs que les propositions de renforcement de nos dispositifs par la réserve opérationnelle présentées par le Président de la République trouvent un large écho auprès de nos concitoyens gardois.

Restons unis et déterminés à combattre ensemble chacun dans nos responsabilités pour protéger notre république une et indivisible.