Plan pauvreté et Prime d’activité: des résultats concrets dans le Département

Le gouvernement a fait du soutien aux travailleurs modestes une priorité.

Trois mois après sa mise en place, la prime d’activité connaît un vrai succès.

Depuis le 1er janvier 2016, la prime d’activité (remplaçant la prime pour l’emploi et le RSA activité) s’adresse aux actifs qui travaillent et perçoivent des revenus dans la limite de 1.3 SMIC mais ne paient pas d’impôts sur le revenu et n’ont, par conséquent,  pas pu bénéficier des baisses d’impôts. Plus de la moitié des bénéficiaires ne percevaient pas le RSA activité. C’est aussi un coup de pouce aux jeunes : près de 400 000 bénéficiaires (soit un sur cinq) a moins de 25 ans.

Pour un montant, en moyenne de 164 euros par mois, le dispositif se déploie rapidement sur l’ensemble du territoire, grâce à un taux de recours élevé.

Depuis le début de l’année, plus de 2,3 millions de foyers, représentant plus de 3,8 millions de personnes, ont bénéficié du dispositif. La prévision initiale de 2 millions de ménages est d’ores et déjà dépassée.

Dans le Gard, on compte à ce jour pas moins de 28 730 bénéficiaires de la prime d’activité.

D’autres mesures, prises dans le cadre du plan pauvreté produisent leurs effets:

  • 6 120 Gardois bénéficient du Complément familial majoré
  • 9 663 de l’allocation de soutien familial
  • 30 929 du RSA socle

Pour savoir si vous êtes, vous aussi, éligible à la prime d’activité, rendez-vous sur http://www.caf.fr/visite-guidee/la-prime-d-activite.