La France de la 45ème à la 15ème place mondiale, de 2013 à 2015, en matière d’égalité femmes-hommes :

Unknown

Dès sa prise de fonction, le Président de la République s’est engagé dans la défense des Droits de la Femme.

Grâce aux actions menées par le Gouvernement, la France est passée de la 45ème place à la 15ème place mondiale, de 2013 à 2015, en matière d’égalité femmes-hommes.

En effet, depuis 2012, il s’agit de 5 avancées majeures et concrètes :

  • Contraception gratuite et Interruption Volontaire de Grossesse 100% remboursée :
  • le forfait IVG est pris en charge à 100%,
  • l’accès gratuit à la contraception pour les mineures de 15 à 18 ans, gratuité de la pilule du lendemain à l’université,
  • adoption de plans de renforcement de l’offre de soins en la matière par les ARS,
  • suppression dans la loi de la « notion de détresse » pour qu’il soit clair qu’une femme n’a pas à justifier sa demande d’IVG
  • création d’un site internet de référence donnant une information impartiale aux jeunes femmes.
  • Grand plan de lutte contre les violences faites aux femmes :

Le grand plan de lutte contre les violences faites aux femmes se traduit d’abord par le doublement des moyens consacrés aux violences faites aux femmes, pour atteindre 66 Millions d’euros sur 3 ans.

Il prévoit :

  • l’encadrement du dépôt des mains courantes et du traitement réservé aux femmes victimes de violence ;
  • le doublement du nombre d’intervenants sociaux en commissariats et brigades de gendarmerie (+350) ;
  • la création de 1 650 solutions d’hébergement d’urgence supplémentaires ;
  • la généralisation du téléphone « grand danger » ;
  • le 3919 numéro unique pour orienter les femmes victimes de violences, gratuit et ouvert 7 jours sur 7, plus de 50 000 appels ont déjà été traités.
  • Pensions alimentaires garanties :

Généralisation à partir du 1er Avril 2016, de la garantie contre les impayés de pensions alimentaires, elle doit couvrir 90 000 familles à terme.

Il s’agit de :

  • soutenir et de conseiller les familles ;
  • d’un accompagnement à la fixation de la pension alimentaire par le juge aux affaires familiales ;
  • du droit à un montant de pension alimentaire minimal pour l’ensemble des mères isolées ;
  • des mesures de renforcement des dispositifs de recouvrement sur les débiteurs défaillants.
  • Congé parental élargi aux pères :

Le congé parental a été réformé pour raccourcir la durée moyenne d’éloignement du travail des mères et favoriser l’implication des pères.

Une période de 6 mois, de prestation liée au congé parental est désormais réservée au second parent.

Un accompagnement est par ailleurs systématiquement proposé aux femmes qui n’ont pas l’assurance de retrouver un emploi à l’issu de ce congé.

  • Parité et exemplarité dans la vie publique :

Grâce à l’instauration de l’élection des conseillers départementaux en binôme paritaire : 50% de femmes sont désormais présentes dans les Conseils départementaux depuis 2015, contre 13% dans les Conseils généraux auparavant.

L’implication du Gouvernement actuel est total dans la défense des Droits de la Femme.

Au niveau local, cette année, dans le cadre de ma réserve parlementaire, j’ai tenu à soutenir les actions menées par L’Assemblée des Femmes, Observatoire régional de la parité du Languedoc-Roussillon.

C’est une association nationale fondée en 1992, par Madame Yvette ROUDY, ancienne Ministre des Droits de la Femme, qui a pour objectif la promotion des femmes dans la vie publique et leur participation dans toutes les sphères de décision.

La place des femmes, dans les sociétés, est révélatrice de leurs niveaux de démocratie. Il s’agit donc du combat de toutes et de tous pour chacune et pour chacun.