Commémoration de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau : la République reste plus que jamais mobilisée

images-1

Aujourd’hui, 27 Janvier, nous commémorons l’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau.

Il s’agit de faire mémoire des victimes de la Shoah.

Cette année, j’ai une pensée particulière pour Isaac BORNE, décédé le 25 Janvier dernier. Il était l’un des derniers témoins vivants de l’horreur des camps d’extermination.

Son parcours est un exemple pour chacun d’entre nous et un témoignage au combien précieux dans l’actualité qui est la nôtre.

C’est pour moi, l’occasion de rappeler le Plan d’Action contre le Racisme et l’Antisémitisme, mis en œuvre l’an dernier par le Premier Ministre, pour trois ans de 2015 à 2017.

Le plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme permet :

– l’affectation de 100 millions d’euros pour conduire des actions au niveau national et dynamiser les politiques en faveur de la citoyenneté au niveau local,

– La réalisation d’une enquête nationale annuelle confiée à l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales afin de compléter la connaissance du racisme et de l’antisémitisme,

– L’aggravation de la réparation des discours de haine,

– Le développement de mesures alternatives et des peines à valeur pédagogique,

– Le renforcement de l’éducation contre le racisme et l’antisémitisme notamment, dans la cadre des parcours de citoyenneté et d’éducation artistique et culturelle avec le partenariat des sites mémoriels,

– La mise en place d’un parrainage citoyen, c’est à dire un suivi personnalisé d’un jeune, durant deux ans, avec un adulte volontaire issu de la réserve citoyenne.

Parce qu’en matière de racisme aucun acte n’est anodin, la République se doit de rester mobilisée, à chaque instant, pour que vivent et s’incarnent ses valeurs qui nous sont si chères et qui sont le fondement de notre identité.