MITTERRAND OU LE SENS DE L’ETAT

images

Nous célébrons aujourd’hui, le 20 ième  anniversaire de la mort de François MITTERRAND. On ne pouvait rester insensible à la personnalité du 1er Président socialiste sous la 5ème République.

S’il reste, pour beaucoup, l’homme des grands projets de la France et de justice sociale, il est selon moi, le Président qui a permis des évolutions majeures en matière de :

  • Justice avec l’abolition de la peine de mort, la suppression du délit d’homosexualité et l’indemnisations des victimes de crimes et de délits,
  • Droits de la Femme par création d’une journée nationale des femmes, l’instauration du remboursement de l’interruption volontaire de grossesse par la Sécurité Sociale, et l’instauration d’un quota de 30% de femmes aux élections municipales et régionales invalidée par le Conseil Constitutionnel d’alors,
  • Culture enfin, avec l’autorisation des radios locales privées, la première fête de la musique, le doublement du budget de la culture, l’adoption de grands projets culturels comme le festival de la photographie à Arles ou encore celui de la bande dessinée d’Angoulême (au centre de l’actualité du moment).

Il est le chef de l’Etat qui a le mieux incarné, par ses discours, la recherche du mot « juste », de la phrase « vraie ». Nous pouvons aujourd’hui dire que « les forces de l’esprit ne nous ont pas quittés »

Je reste, tout comme François HOLLANDE, dans son hommage à François MITTERRAND, aujourd’hui à Jarnac : « En fidélité active ».