« Prime d’activité » : plus de droits pour les travailleurs pauvres

Capture d’écran 2014-10-22 à 09.42.48

Le Gouvernement vient de détailler son Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale adopté par le Gouvernement qui marque sa volonté de développer les politiques de solidarité.

Je tiens à saluer les actions les revalorisations significatives des minimas sociaux et des prestations sociales destinées aux ménages les plus modestes, particulièrement aux familles monoparentales qui dans leur grande majorité sont des femmes seules avec enfants.

Je me félicite aussi de la fusion du RSA activité et de la prime pour l’emploi (PPE) pour créer la « prime d’activité » effective à partir du 1er janvier 2016.

Cette nouvelle prestation plus simple et lisible profitera à 4 millions de personnes pour une dépense annuelle de près de 4 milliards d’euros.

Ce dispositif permettra de redonner chaque mois du pouvoir d’achat aux travailleurs aux revenus les plus modestes et encourager ainsi la reprise d’activité. Les jeunes travailleurs de moins de 25 ans y seront pleinement éligibles, potentiellement 700 000 jeunes seront concernés.

Cette mesure phare va créer plus de droits et de pouvoirs d’achat pour les travailleurs pauvres et permettre de combattre les inégalités là où elles sont les plus injustes.