Une reconnaissance de l’Etat palestinien pour relancer le processus de paix

hemic-14-p

L’Assemblée Nationale va se prononcer, le 2 décembre, sur une résolution du Groupe Socialiste invitant la France à reconnaitre l’Etat de Palestine aux cotés de l’Etat d’Israël.

Ce texte est l’expression de la position constante qui est celle de la France depuis de nombreuses années : la paix ne sera possible que si Palestiniens et Israéliens ont chacun le droit à une reconnaissance pleine et entière en tant qu’Etat, leur garantissant la Paix et la Sécurité.

C’est également un signal historique qui doit être adressé aux peuples Palestiniens et Israéliens, alors que le processus de paix demeure dans l’impasse.

La France et l’Europe, par leur histoire, ont un rôle symbolique et politique à jouer pour réaffirmer que la paix, la coexistence et la coopération entre des Nations ennemies dans le passé est possible.

Je suis convaincue que la volonté politique est le moteur grâce auquel nous pouvons agir concrètement. Ce texte, équilibré et respectueux des deux parties, n’entrave pas l’action diplomatique de la France et permet dans le même temps de réaffirmer sa position dans le monde, en ayant la conviction profonde que cette décision contribuera à la construction d’une paix durable entre Israël et la Palestine.

Françoise DUMAS