La barbarie et le terrorisme n’ont pas de religion

DumasAN750px

Le Français Hervé GOURDEL, enlevé dimanche en Algérie, a été exécuté par un groupe djihadiste ayant fait allégeance à Daesh. L’ensemble des Français a été bouleversé par cette sinistre nouvelle.

Je m’associe aux pensées douloureuses que le Président de la République et le Premier Ministre ont adressé à la famille et aux proches d-Hervé GOURDEL. Ses bourreaux n’ont cherché ni à négocier, ni à marchander, prouvant ainsi leur logique de terreur à laquelle nous ne devons pas succomber. La poursuite de notre engagement militaire et notre fermeté, constituent la meilleure des réponses.

Le Premier Ministre a tenu a rappelé hier, à l’Assemblée nationale, que ce n’était pas notre intervention qui nous exposait aux représailles des terroristes et que cette menace existe depuis longtemps.

Aussi, en agissant comme nous le faisons en Irak, nous visons à protéger la sécurité de notre pays.

Il est important de rappeler que ce n’est pas une religion qui la menace, mais bien une organisation aux buts avant tout politiques.

Ainsi, la barbarie et le terrorisme n’ont pas de religion.

Françoise DUMAS