Priorité au rassemblement

DumasAN750px

Aujourd’hui, le Premier Ministre demandera la confiance à sa majorité.

A l’issu de son discours de  politique générale qui réaffirmera les choix politiques et économiques de son Gouvernement, les députés seront donc appelés à voter, afin d’apporter leur soutien à ce programme ou pour le rejeter.

Je voterai cette confiance :

–          Par cohérence avec mon vote du 8 avril, lors du premier discours de politique générale de Manuel Valls. Les enjeux et les moyens sont sensiblement inchangés depuis cette date. Un changement d’attitude n’aurait pas de sens.

–          Par loyauté envers ce Gouvernement de Gauche, attendu pendant dix ans, et qu’il serait incompréhensible de mettre en péril au profit de la droite et surtout du Front National.

–          Par responsabilité envers les Français qui nous ont accordé leur confiance et qui attendent des élus socialistes de la concentration, du sérieux et du travail, plutôt que le spectacle d’un affrontement. Une crise institutionnelle fragiliserait encore plus notre pays. Le rassemblement doit donc demeurer notre priorité.

–          Par nécessité, alors que la France, par l’intermédiaire du Président de la République et des ses ministres, assume sa place et sa responsabilité face à la monté des tensions internationales. Par leur vote, les députés doivent leur apporter un soutien sans ambiguïté.

–          Par convictions, car malgré l’impatience et les déceptions, les réformes structurelles engagées depuis 2012 sont celles qui nous conduiront vers le redressement. Les socialistes assument ces choix de long terme, dont les effets, s’ils ne sont pas immédiats, seront beaucoup plus solides, afin de redresser durablement la France.

Françoise DUMAS