Un appel au sursaut des républicains et des humanistes

FD photo-750px

Françoise DUMAS, Députée du Gard, Conseillère municipale de Nîmes,

Conseillère communautaire de Nîmes-Métropole,

communique

 

L’arrivée en tête du Front national au scrutin d’hier confirme au plan national, ce qui était une réalité gardoise.

L’échec est donc double. Il est dû, à la fois, à un rejet des institutions européennes qui ne sont pas assez protectrices, et à une perte de confiance des Français face à la crise.

Depuis 2012, la majorité met tout en œuvre pour combattre cette situation, en relevant un triple défi : éviter une faillite financière, redonner de la compétitivité à nos entreprises, tout en préservant les plus fragiles.

Ces chantiers sont en cours, mais les résultats ne sont pas encore assez significatifs, pour recréer la confiance.

Le résultat d’hier est un message que tous ceux qui sont en responsabilité, élus comme acteurs de la société civile, doivent entendre. Celles et ceux qui se sont abstenus massivement ou qui ont choisi le vote extrême, nous mettent face à la responsabilité de réussir le redressement de la France, dans un effort justement partagé.

Aussi, les responsables de l’UMP, enfermés dans une opposition caricaturale et outrancière, auraient tort de se dédouaner de cette responsabilité.

Je constate ainsi qu’à Nîmes, malgré son maintien à la mairie de Nîmes, l’UMP n’arrive pas à faire barrage au Front national.

Dans le Gard comme en France, j’en appelle donc à un sursaut républicain afin que celles et ceux qui croient sincèrement en l’avenir de notre République, se rassemblent au-delà des postures politiciennes. A nos concitoyens qui doutent, nous devons adresser un message clair : la France et notre territoire ne sont jamais aussi forts que quand ils font face aux épreuves, sans laisser personne au bord du chemin.