Journée nationale de la Résistance

IMG_5586

En cette Journée nationale de la Résistance, j’assiste à Paris, à une cérémonie de commémoration, aux côtés de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale, de mes collègues Députés, de Kader Arif, Secrétaire d’Etat chargé des Anciens combattants et en présence de Madame CHABAN-DELMAS.

En ce lendemain d’une élection qui a vu s’affirmer un vote massif pour des idées extrêmes, cette célébration revêt un caractère tout particulier. En effet, il est plus que jamais temps de prendre la mesure des défis que nous devrons affronter. La démocratie et les valeurs de la République ne sont malheureusement pas acquises pour toujours, en France comme en Europe, car elles peuvent être soumises aux aléas du populisme et de la volonté de pouvoir.

Il est donc du devoir des élus républicains, comme des responsables de la société civile, de veiller et de prendre soin de nos institutions, afin qu’au-delà des clivages partisans, la légalité républicaine continue à demeurer le bien le plus précieux, légué par les Résistants.