Respecter et redonner espoir à la jeunesse

IMG_5192

La proposition d’un salaire inférieur au SMIC réservé notamment aux jeunes, avancée par Pierre GATTAZ, est un signal négatif envoyé à la jeunesse française, ainsi qu’au monde de l’entreprise

En effet, cela reviendrait à créer une catégorie de salariés à part, qui accompliraient les mêmes horaires et les mêmes tâches que leurs collègues, mais seraient moins bien rémunérés, au seul prétexte de leur âge.

Si le problème de l’emploi des jeunes est crucial, toutes les idées ne sont pas adaptées pour trouver des solutions.

Le Gouvernement, qui a fait de la jeunesse sa priorité, a déjà engagé le programme des Emplois d’Avenir qui commence à porter ses fruits.

A présent, comme l’indique la ministre des Droits des femmes, de la Ville et de la Jeunesse, Najat VALLAUD-BELKACEM, il s’agit de développer l’apprentissage, afin d’améliorer le niveau de formation de tous nos jeunes.

C’est donc en faisant confiance à la jeunesse de France que les partenaires sociaux et les élus doivent agir. C’est une question de respect et d’efficacité.

En tant que Parlementaire, je resterai vigilante afin que la République tienne toutes ses promesses auprès de notre jeunesse.

 

Françoise DUMAS

Députée du Gard

Conseillère municipale de Nîmes